Skip to main content

Full text of "Essai d'Anatomie"

See other formats




Si' 



1 



E 



S 



S 



A 



I 



D' A N A T O M I E . 

EN TABLEAUX IMPRIMES 

QUI REPRESENTENT AU NATUREL TOUS LES MUSCLES 

De la Face, du Col, de la Tete, de la Langue & du Larinx, d'apres 

les Parties diflfequees & preparees. 

Par Monfieur DUVERNEY. Maitre en Chirurgie a Paris, Membre de rAcademie de Chirurgie 

& Demonftraceur en Anatomie au Jardin du ROY, 

COMPRENANT HUIT GRANDES PLANCHES 

Deffinees, Peintes, Gravees & Imprimees en Couleur &c Grandeur naturelles,^ 

I Par k Sieur G AUTIER , feul Privilegid du RO Y dans le nouvel Art, avec des Tables qui expliquenc 

les Planches : 

I) ^ D I i 

A MONSIEUR DE LAPEYRONIE, 

Eciiyer ^ Confeiller ^ Premier Chirurgien & Medecin ^ Confultant du 
ROY,, fJe rAcademie Royale des Sciences _, & Prefident de celle de 
Chirurgie , &c. 




^' 



*-' 



■ \ 



A PARIS, 

Chez le Sieur G AUTIER, feul Graveur Privilegie du ROY, rue Sainc 

Honore, au Coin de la rue Saint Nicaife. 



M. D C C. X L V. 

AVEC APPROBATION ET PRIVILEGE BU ROY. 



> 



I 



JT^fc 






A MONSIEUR 



D E 



LAPEYRONIE' 



E C U Y E R > 
PREMIER 

MEDECIN 

D U R o y . 

De rAcademie Royale des Sciences & Prefident de 

celle de Chirurgie. 



CONSEILLER, 
CHIRURGIEN 

E T 

CONSULTANT 




ONSIEUR. 



Le nouvcl Art iimprimer en coukurs ay ant Vavantage de reprefenter ks parties 
du Corps humain dans leur vraie forme & avec leur couleurnaturelle > rien nepa- 
roit plus propre a contribuer a V intelligence d'une Science auji utile que Veji 
V Anatomic, Vous en avez juge ainfi, MONSIEUR^ & perfonne n'en pourroit 
mieux juger que Vous , qui pojfede'^ eminemment toutes les connoijfances qui ont 
trait a la Medecine, Encourage par vos confeils , je donne aujourd'hui un EJfai 
d' Anatomic qui fcra fentir I'utilite quon doit rctirer des Planches colorees. Cet 
Ouvrage reprefente en huit Figures de grandeur naturelle tous les Mufcles qui en- 
trent dans la compofition de la Tite de V Homme ^ developpes dans la plus exa^c 
pricifion. Je vous en fais hommage d'autant plus volqntiers , que ce m'ejl une 
occafion de vous donner un temoignage public du devouement tres-rejpe^ueux avec 
kquel fai I'honneur d'etre » 

MON SIEUR^ 



Vocre cres-humble & tres-obeiflani; 
Scrviteurj Duverney. 



3-^014- 



'<r? 





r' 



«R 



1. '* 



•i 







*. 



..V 



I 



!.« 




^ 



J. 



^ 



^ 1 



I 



tl 



Ave r t I s seme n t. 



. f 



Ik 




S 


E 




1 


m 


i 


; 


: .^^ 


^1 



oiine dans Ton Anatomic qu^uac ou deny Figur^Q fur ]es Mufcles de la Tete, a la verite, 
:, mais mal dcflinees. Eustache en a donne dans une feule Planche pluiieurs petites. 



-^"^pniT^er Jes lableaux, porce par ^^ ^^^ux ^^uimi^ ^ luu uiu^ uaut 
point de perfcaion. On a eu principalement en vue dans cct Ouvrage de faciliter Pe'cude de VA- 
natomie a routes fortes de Perfonnes, fur-tout auxEtudians en Mededne, Chirurgie, Peinture, & 
<. J 11 Sculpture , a tons ceux en un mot qui ont pour objet la Sante & PEtude du Corps Humain , 
& dont la plupart manquent des fhcultes & des facUites necefTaires pour parvenir a des connoifTances prdci- 
les ik. lures , par raflemblage d'un grand nombre de pieces diffequees. 

1 ^? r^i "^'Ji^ i^^ donner une fuire complete d'AnatomIe, dont cet Ouvrage n'eft qu'un efTai qui reprefente 
es Mufaes de la Tete, de la Face, du Col, de la Langue, & du Larinx, en huit grandes PlaAches d'apres 
les 1 arcies diiiequees & preparees avec un foin particulier par Monfieur Duverney. 

Bourdon ne doj 

,' ^ . ^ £ ^s> "^ «w...^^^^. ^ V. o * .. v^^^x. w^x « y^yjLii,^ viaiio uiic icuiG j'tancne piuneurs petites, 

lans proportions, tronronnees, dc ainii des autres Auteurs. Ces Anatomiftes quoique diftin^ue's par leurs Ouvra- 
ges n avoient point le fecours de Mrt d'imprimer en couleurs, &nc pouvoient point repreTenter au naturel, en 
granules parties du Corps Humain diflequees fur des Sujets aduites ; iVlTentiel manquant aux Eftampes noires, 
il etoit mutiie d en faire la depenfe. C'eft fur routes ces confiderations , & fur le rapport de Meffieurs de T Aca- 
demie Koyale des Sciences que le R O Y accorda au feu Sieur le Blond , qui prefenta le premier un Proiet fur 
cela, un Privilege pour les Tableaux en couleurs, avec une Penfion. . 

CePrivilege accorde le la Noyembre 1737, eft accompagne de Lettres-Patentes du 24 Juillet 17^9, qui 
ont ete enregiftrees au Parlement le i x Janvier 1742, fur les rapports avantageux de TAcademie Royale des 
Sciences , 6c de TAcademie Royale de Peinture & de Sculpture. 

V'^^i7 ^^ S^^^° ^\^nt mort fans avoir donne ce qu^il avoit promis fur rAnatomie, le Sieur Gautier lui 
a ete fubftitue dans le mei^e Privilege. Le Sieur le Blond en vingt ans de travail en Angleterre n avoit don- 
ne qu ime feule Figure d Anatomie dans une petite Planche , & dans les quatre dernieres annees de fa vie qu^il 
fJl'f / ""^^^ ""^ donne qu'une feule grande Planche d'Anatomie,fur les Inteftins en fituation. On eft 
nunt P^ ' "^^ ?f "^ ^'"''^'''^ '"?' ^.^^^"^^^i^i^e' de cette Planche , & on ne craint point d'avancer qu'il man- 

ni 1 J'T 'i'a T' P-°'' ^' ^^A'''^ ^' ^r ^••^^^^'™- Pi^^^ Fincipale que le Sieur Gautier a inventee, 
& fans laquelle 1 Art d^imprimer en Couleurs feroit tres-imparfait , & par confe'quent inutile. 

neu^fn? dtfSr "' ^<^'''^' \Pf fedion que font executes plufcurs morceaux que le Sieur Gautier a donne depuis 
L. de^^l^^r /"^^^ ^^ ^ "' ^^'"^^' d^Anatomie qu'il donne aujourd'hui; ces Planches qui ont quinze pou^ 
ces de haut fur douze de large reprefentent les Parties de grandeur naturelle. 

^ On fait obferver au Ledeur, que dans la premiere & feconde Planche la T6te eft vue de profil, & le Col a 
tiers de face, pour eviter de repeter certaines parties, & pour repreTenter les Mufcles dans une fituation plus 
avantageuf e ; que pour la meme raifon on a etd oblige de faire parokre quelques Mufcles un peu tendus , qu^O 
y en a quelques-uns qui font repetes, lorfqu^il a fallu faire voir le.rapport qu'ils ont entr'eux. 

Pour entendre ^explication des Signes qui accompagnent le nom de chaque Partie, on avertit I^ Que les 
ChifFres mis a cote des articles indiquent les Mufcles de'montres precifement dans la Planche qu'on explique. 
a". Que les Lettres indiquent les Mufcles reprefentes dans d'autres Planches. 3°. Que cette Marque * a cote' 
des ChifFres deTigne les Mufcles pairs pour les diftmguer des impairs. 

Les Tables que Ton joint pour expliquer chaque Planche ne contiennnent que le nom, Porigine & ractache 
des Mulcles. ^ ° 

On n> point preteradu donner ici un Traite de Myologie, & Ton renvoye pour le detail aux Auteurs d'Ana- 
fomie. •' "■ 

L' Approbation dont TAuteur efp^re que le Public honorera fon Ouvrage Tencouragera pour donner dans 
ce gout un Recueil complet de Planches d'Anatomie, tel qu'il n'en a point encore paru jufqu'a ce jour, & qui 
iera en meme temps utile &; agre'able ^ux S^avans, 



■-.,'' 



^ 



■ -fF^ ■ -"-T-" £ ' '» ,? " — ^V -T- 



/ 



^: 



* 



*; 



3(i 



■«, 



(APPROBATION. 

VU par ordre de Monfeigneur k Chancelier & approuve, a Paris ce premier Septembre mil fepc cent 
niiaranre-rino. 



quaranre-cinq. 



Signe^ Mo RAND, Cenfeur Royal. 



PRIVILEGE D U ROT. 

LOUIS PAR. LA GRACE DE DiEu RoY DE France et DE Navarre ; A nos amcs & fc'aux Confeillers Ics Gens tenans nos Cours 
de Parlement, Maitres des Recjuetes ordinaires de nocre Hotel , Grand Confeil , Prevoc de Paris , Baillifs , Senechaux , leurs Lieuce- 
nans Civils, & autres nos Jufticiers quil appartiendra; Salut. Nocre bien ame Jacques Gautier, pofTe'dant feul I'Arc & le veritable 
■ fecrec de graver & imprimer les Tableaux en couleur , Nous a faic expofer que par Adte pafTe devant Billeheu , Notaire a Paris , le i z May 
1 742, , le Sieur Nicolas Deiprez auroic declare ne rien pretendre dans la cemon a lui faice par Adte pafTe devant ledit Billelieu le meme jour 
par les he'ritiers &c Aflocies du feu Sieur le Blond, au droit du Privilege que nous aurions accorde audit le Blond par nos Lettres Patentes 
du 14 Juillct 1739, obtenues fur Arrets de notre Confeil des 1 2. Novembre 1 7 3 7 , & premier Avril 1738, pour par ledit le Blond exercer 
feul I'Art d'imprimer les Tableaux avec trois Planches pendant I'efpace de vingt annees, a compter dudit jour ii Novembre 1737, exclu- 
fivement a toutes autres perfonnes, & que ladire Ce/Tion fernic puui. &. au profit dudit Jacques Gautier, & des Sieurs Henry Feidierb 
A: Philippe Seichepinej que par autre A6te paffe devant ledit Billelieu le 19 Janvier dernier , lefdits Feidiere & Seichepine auroienc 
faic ccfl'ion & tranfport aux Sieurs Maurice Viguier & Pierre VitLARs, de leur droit audii Privilege , pour par eux en jouir avcc ledic 
Gautier ; que ledic Expofant ayant pcrfedionne' I'Arc dudit feu Sieur le Blond par Imvcntion d'une quacrieme Planche , avec laquelle 
les Tableaux forcenc de la PrefTe finis & parfaics, & routes les couleurs & tcintes imaginables paroifTent fans le fecours du Burin ni du 
pihceau , & qu'ayant , ainfi que les Sieurs Viguier &z Villars, faic des de'penfes confiderables pour arriver a ce degre de perfection , 
ils fouhaiteroient faire imprimer Sc donner au Public une Suite de vUnches £ Anatomie pour U demonfiration des diffirentes pa-rties du Corps 
humaitt mifis en couleurs nuturelles d'apres les parties dijfequees ^ prepurces par M. Duverney, Mattre en Chtrurgie a. Puris , ^Icmhre de 
I'Acudemie de Cbirurgie (§^ Demotzftrnteur en Anntomie en notre Jardin , avec des Tables indicatives 0- explicattves defdites Planches ; pourquoi 
ils Nous auroient tres-humblement fait fupplier de leur accorder nos Lettres de Privilege fur ce neceflaires. A CEs causes, etant infor- 
me que les travaux entrepris a grands frais du vivanc du feu Sieur le Blond, one ece continues & mcme perfc(5tionnc's depuis fa more par 
ledic Gautier , ecanc important de conlerver un Art fi utile au Public pour I'Anatomie, la Botanique & iHiftoire Naturelle , ces fortes 
d'Eftampes pouvant tenir lieu de ce qui feroit execuce avec le pinceau, & voulant favorablemcnt traicer ledit Gautier & fes Aflbcies , 
Nous leur avons permis & permeccons par ces Prefentes , d'exercer lArc d'imprimer les Tableaux en couleurs , de donner au Pu- 
blic la fuice des Planches d'Anatomie , & faire imprimer les Tables indicatives & explicatives defdites Planches , en telle for- 
me , maniere , grandeur , feuilles fepare'es , ou autrement , & aucant de fois que bon leur femblera , & de les vendre , faire ven- 
dre & debiter par tour notre Royaume , pendant le temps de vingt annees , a compeer de la date des Prefentes : Faifbns 
defenfes a touces perfonnes , de quelque quaHce qu'elles foienc , de graver ou faire graver, copier ou faire copier, vendre, faire 
vendre, debiter ni contrcfaire en noir, en couleur & en facons quelconques lefdits Ouvrages ; & a touslmprimeurs, autres que ceux qui 
ieront choifis par ledit Gautier &:fes Aifocics, d'imprimer les Tables indicatives qui feronc joinces auxdites Planches, fous quelque 
prccexte que ce foic d'augmentation, correibion ou autremenc, fans la permiilion expreffe dudic Expofanc, ou de ceux quiauroient droit 
de lui &de fes Aifocies, a peine de confifcation defdits Ouvrages contrefaits, ainfi que des DefTeins, Preffes, Outils &:autres Uftenfiles 
qui auroienc fervi a ladite contrefacon, de crois millc livres d'amendeconcre chacundesconcrevenans, dont un tiers a Nous, un tiers 
a I'Hotel-Dieu de Paris, & I'autre tiers audit Gautier & fes Affocie's , ou a ceux qui auroient droit d'eux, & de tousdepens, dommages 
& intercts, a la charge que ces Prefentes feront enregiftrees tour au long fur le Regillre de la Communauce des Libraires & Imprimeurs 
de Paris , dans trois mois de la date d'iceiles, que la gravure & imprelTion en couleur defdits Ouvrages fera faite en notre Royaume 6c 
non ailleurs ; que les impetrans fe conformeront aux Reglemens de Ja Librairie , en ce qui concerne I'imprefiion defdites Tables; &: que 
fans derogcr aux Statuts de la Communauce des Imprimeurs en taille douce, its feront tenus de faire faire I'imprefiion de leurs Planches 
de la maniere & ainfi qu'il en a e'te ufe jufqu'a prefcnt avec ladite Communaute, conformemencauxdits Arrets de notre Confeil & a ceux 
de notre Cour de Parlement de Paris des 16 Dccembre 1741, 6c 1 1 Janvier i74z ; 6c qu'avant de mettre en vcnte lefdites Tables , les 
Manufcrits d'iceiles ieront remis dans le memo etat oii I'approbation y aura ece donnee es mains de notre cres-chcr & feal Chancelier Ic 
fieur Daguesseau, Chancelier de France, Commandeur de nos Ordresj ^ qu'il fera enfuice remis deuxExemplaires, tant de chacunc 
defdites Planches, que des Tables dans nocre Bibliothcque publique, un dans celle de nocre Chateau du Louvre, t^ un dans celle de notredic 
tres-cher &: feal Chancelier le fieur Daguesseau, Chancelier de France; le tout a peine de nuUite des Prefentes, du contenu defquelles 
vous mandons &: enjoignons de faire jouir ledit Gautier & fes AfTocies pleinemenc Scpaifiblement, fans foufirir qu'il leur foit fait aucun 
trouble ou empcchement. Voulons que la copie des Prefentes qui fera imprimee tout au long au commencement ou a la fin defdites 
Tables, foit tenue pour duement fignifiee , 6c qu'aux copies coUationnees par I'un de nos ame's tz. feaux Confeillers 6c Secretaires foi foic 
ajoucee comme a I'Original. Commandons au premiet notre Huiflier ou Sergent fur ce requis, de faire pour I'e'xecution d'iceiles tous 
adtes requis Sic neceffaires , fans demander autre permiflion, & nonobftant Clameur de Haro , Charte Normande 6c Leccres a ce contraires. 
Car eel eft nocre plaifir. Donne' a Paris le vingc-feptie'me jour du mois d'Aout, I'an de grace mil fept cens quarante-cinq, &de notre 
Re'gne le trentieme. Par le Roy en fon Confeil, Signe, SAIN SON, avec Paraphe. 

Kcgiflre fir le Kegiflre XL de la, Chamhre Rojale ^ Syndkale des Libraires ^ Imprimeurs de Paris , N". 48 r , fol. 49, conformement au 

'Rcglement de 1715 , qui fait defenfi art. 4, a toutes perfonnes de quelque qualite qiielles Joient , autres que les Libraires (^Imprimeurs de 

dvenrc , debiter ^ faire ajfcher aucuns Litres pour les ^jendre en leurs noms , fiit quits sen difent les auteurs ou autrement^ (^ a la charge de 

fournir a ladite Chambre Roy ale {§^ Syndicate des Libraires (^Imprimeurs de Paris hifip Exemplaires de chacun ^ pre/crits par I'art. 108 dumcme 

Keglemcnt. A Parish 31 Aout 174;. 

Signe, VINCENT,. Syndic, 



1' 



f 



\ - 




M 



) 



EXPLICATION 

DE TOUS LES MUSCLES DE LA TETE 

REPRESENTES 

EN HUIT PLANCHES IMPRIMEES EN COULEURS, 

PAR LE SIEUR GAUTIER. 

PREMIERE PLANCH Ev 



I. 



a. 



3 



5- 



6. 




UscLE Frontal Ce Mufcle a fon origine 
a la Racine du Nez, & fe prolonge le long de 
la partie fuperieure de I'Orbite jufqu'au petit 
Angle. Ses Fibres font obliques , & fe portent de 
dedans en dehors plus ou moins. Elles donnent naiflance 
a une Aponevrofe qui couvre avec celle du cote oppofe 
tout le devant dc la Tete , ce qui lui tient lieu d'Infertion. 
Muscle Occipital. Ce Mufcle prend origine de 
I'Os du memc nom, procbe fes inegalites. Ses Fibres fe 
continuent vers I'Apophyfe maftoide , oii quelquefois 
elles s'uniilent avec des Plans, qui compofent le Mufcle 
poftcrieur de I'Oreille. La diredion des Fibres de ce Muf 
cle ell femblable a celle du Frontal, fe portant dans un 
fens oppole ; ils ferment enfemble une Calotte tendi- 
neufe qui couvre la Tete. 

MUSCLES DE L'OREILLE EXTERNE- 

Al-UsCLE SuPERiEUR. Ce Mufclc eft forme de plu- 
{leurs Fibres qui prennenc origine de lAponevrofe du 
Frontal & de I'Occipital qui couvre le Crotaphite ; elles 
fe re'uniffent en un feul Faiffcau pour s'inferer a la partie 
luperieure de la Conque par un Tendon plat. 

Muscle Posterieur. Ce Mufcle eft ordinairement 
divife en. deux, & quelquefois en trois Plans, qui ne fe 
font appercevoir qu'en clecouvrant une portion de lApo- 
nevrole de I'Occipital. Ses Fibres prennent naiftance de 
la partie fuperieure de lApophyfe mafto'ide, fouvent du 
Tendon du Sterno-maftoidien , & s'inferent a la partie 
pofterieure Sc convexe de la Conque. 

Muscle Anterieur. Ce Mufcle eft petit & court, 
i! prend fon origine d'une Aponevrofe qui fe trouve a la 
racine de PApophyfe Zygomatique , Sc s'infere par un 
petit Tendon a I'eminence qui eft a la partie exte'rieure 
de I'entree du Conduit Cartilagineux. 

Petit Muscle. A la partie anterieure du Conduit 
Cartilagineux il y a un petit Mufcle qui ne peut fe voir 
que lorfqu une portion de la Glande Parotide eft enlevee; 
it s'infere par un petit Tendon a I'avance fuperieure; 
outre ces Mufclcs on voit entre les rcpUs de la partie 
pofterieure de I'OreiUe , des Plans de Fibres, 

MUSCLE DU SOURCIL. 

V^E Muscle eft place' entre la nailfance du Fron- 
tal, & celle dc la Portion fuperieure de I'Orbiculaire; il 
prend origine de la partie inferieure du Coronal proche 



■^s. 



A. 

B, 
C. 
D. 



10. 



E. 



F. 



la racine du Nez. Scs Fibres montent obliquement pour 
s'inferer de diftance en diftance a la graifle & a la peau 
ou s'implantent les polls ^ quelques-unes de fes Fibres fe 
confondent avec celles du Frontal , de nieme quavec 
celles de TOrbiculaire. 

MUSCLES DU NEZ, 

Il ji en a deux de chaque cute. 

iMUsCLE Pyramidal. Ce premier Mufcle du Nez, 
appelle Pyramidal, nait de la Suture tranfverfale, vers la 
racine du Nez; il forme dans certains Sujets une Apone- 
vrofe, qui couvre la partie fuperieure du Nez; il s"atta 
che a la peau & fe joint avec celui du cote oppofe pour 
lever & dilater les Narines. 

Muscle Myrtiporme ou Tri angulaire. 
Ce Mufcle prend fon origine a I' Alveole de la Dent Ca- 
nine, & de celle de la derniere Dent Incifive, & pafTe 
defious I'lncifif pour venir s'epanouir defTus la partie la- 
te'rale du dernier Cartilage du Nez, 

MUSCLES DES PAUPIERES. 

LOrbiculaire des Paupieres. Foye-z, la Table de la 
leconde Figure. 

Le Tendon mitoyen du cote du grand Angle. 

Le Tendon mitoyen du cote du petit Angle. 

Les Fibres de'tache'es &c feparees qui vont a la 
Graifte & a la Peau, 

MtfSCLES DES LEVIES. 

Ces Mufiles font communs ou propres , (^ font au nombre 
de dix-Jept^ huit de chaque cote, (^ un impair. 

L-»Es Muscles propres a la Levre fuperieure font 
deux de chaque cote. 

Le grand Incisie ou Re'leveur propre. 
Ce Mufcle prend fon origine par deux Plans de Fibres 
tres- forts, l^avoir, 

Le premier Plan qui prend le long du grand 
Angle de lOeil a Tavance de I'Os maxillaire. 

Le second Plan qui prend naiflance du rebord 
exterieur de I'Orbite. 

Ces deux Plans s'uniftent & ne font qu'un Corps qui 
fe termine par des Fibres tendineufes pour s'inferer a la 
Le'vre fuperieure au devant des Dents incifives. Ce Muf- 



fi 



'i 



tj-i 




f 



■i - ''I. 







'J 1 

4 



t! 



-( 



f 



X 



■I 



/ 



-bU. 



1 - I i 



rfita 



9E 



SECONDE PLANCHE. 



A. 
B. 
C. 



D. 



J7- 



*i8. 



19- 



F. 

G. 
H. 

I. 

K. 

L. 

M. 
N, 
O. 
P. 



20. 



L 



E Muscle Frontal. 

Le Muscle Occipital'. 

Leurs Aponevroses en forme de Calotte. 

Ces Mufcles font propres aUx Tegumens de la Tete. 
yqyez la premie're Figure. 

Le Muscle Bt;cciNATEuR&Ie Mufcle quarre. 
Ces Mufcles ont ece decries. Voycz^ la premie're Figure. 

Le Conduit Saiivaire cotipe , qui perce les 
Fibres du Buccinateur. Cette lectre E. denote auffi le Mir- 
ciforme. P^qyez, la premie're Figure. 

SUITE DES MUSCLES DBS LEVRES. 

Le Petit Incisif, Mufcle Abaiffeur. Ce Mufcle 
eft propre a la Levre fupcrieure & prend fon origine 
des Alveoles dcs Dents incifivcs au devant du Myrtifor- 
me 1 fes Fibres s'e'panouilfent le long de la partie inter- 
ne de cette Le'vre. 

Le Petit Incisif, Mufcle Releveur de la Levre 
inferieure. Ce Mufcle prend fon origine des Alve'oles 
des Dents incifives, & s'epanouic par fes Fibres au re- 
bord fuperieur de cette Levre interieurement. Ces Muf- 
cles n ont pu etre de'montres dans la premiere Figure. 

MVSCLn IMi-'AIK DES LEVRES. 

L'Orbiculaire ou Sphindter, Ce Mufcle ne paroit 
etre autre chofe que des Fibres circulaires, qui font des 
portions detachc'es des Mufcles precedens , lefquelles 
fe croifenc a I'une & I'autre jondion ou commiflure des 
LevreSj qui font fes points fixes. 

Un Plaw de Fibres qui sen de'tachent pour fe ter- 
miner a la Cloifon qui fepare les Narines. 

Les Le'vres. 

L'Orbite a decouverr 5 ou Ton voijt trois S^itu- 
res communes a I'Os de la Pommette. 

La Purtion fuperieure du Coronal. 

L'Os de la Pommette. 

L'ApopHYSE Zigomatique. 

Le Condi LE de la Machoire, 

Portion de I'Os Maxillaire. 

Le Trou Orbitaire externe^ 

La Fosse Maxillaire. 

Le Globe de i'Oeil. 

DES MUSCLES DE LA PAUPIERE. 

L' O r B I c u L A I R E. Ce Mufcle prend fon origine 
au grand Angle de rOeil; il a un Tendon court & 
afTez epais, attache au milieu de I'avance de I'Os prin. 
cipal de la Maclioire qui aide a former la partie late'- 
rale du Nez j d'autres plans de Fibres viennent de la 
partie fuperieure de TOrbite, couches fous le Surcillier. 
Les Fibres de ce Mufcle parcourent la' eirconference 
de la Paupie're fuperieure jufqu'au petit Angle, ou Ton 
remarque des Trouffeaux de Fibres, qui s'ecartent & 
s'e'panouiffcnt dans la Graiffc & a la Peau , ce qui pro, 
duic differentes rides a nombre de perfonnes. Le refte 
des Fibres circulaires occupe la partie mobile de la 
Paupiere jufqu'au Cartilage vers le petit Angle, ou ces Fi- 
bres fe trouvent enrrecoupees par un Tendon mitoyen, 
qui demande de I'attention pour etre vu. Enfin ces 



R.. 

S. 

T. 

V. 
X. 

ar. 



2.2. 



a. 

^3 



24. 



L 



*a5. 



Fibres circulaires viennent s'infeVer au rebord exte'rieur 
de rOrbite proche le grand Angle , & a la partie in- 
ferieure de {on Tendon mitoyen. 

Le Tendon mitoyen du cote du grand Angle. 

La Caroncule au devant des points lacliry- 
maux a rexcremite de chaque Paupiere. 

Le Cond-oit dcs points lachrymaux a Textremite' 
de chaque Paupiere. 

Le Tarse des Paupie'res avec les Glandes CilUires. 

Le Tendon mitoyen de I'Orbiculaire du cote du 
petit Angle. 

Le Releveur propre de la Paupieve fuperieure 
renverfcj fa partie fuperieure eft charnue & etroite, fa 
par-tie infe'rieure large & aponevrotiquc \ il prend origi- 
; ne de la partie interieure de la Fofle orbitaire au deftus 
du trou optique, & sepanouit a la Paupiere fuperieure 
le long du Tarfe j il y a une portion de fon Apone- 
vrofe qui couvre le delfus de la Glande lachrymale. 

Le petit Muscle des Paupieres. Ce Mufcle 
prend origine de I'interieur de iOrbite, & va s'epa- 
nouir & -fe confondre avec rOrbicuiaire au Tendon mi- 
toyen du grand Angle. 

DES SIX MUSCLES DE L'OEIL. 

La Poulie, ou la Trochlee de rOeil. 

Grand Oblique. Ce Mufcle prend {on origine late, 
ralement du fond de I'Orbite, partie interne: il ie porte 
le long de I'Os Planum julqua la partie fupe'rieure du 
grand Angle , un peu au defTus du fac lachrymal , ou 
ion. Tendon palle dans un demi anneau cartilagincux 
nomme Pottlie ou Trochlee ; la il fe refle'chit en Angle 
droit, enveloppe d'une game membraneufe. Ce Ten- 
don pa{re deifus celui du Releveur de i'Oeil, pour s'in- 
ferer a la partie fuperieure de la Sclerotique , en tirani 
•un peu vers le petit Angle. 

Petit Obliq^ue. Ce Mufcle prend origine du re- 
bord interieur de I'Orbite du cote du grand Angle a peu 
de diftance de la partie inferieure du fac lachrymal II 
s'avance fous le globe de I'Oeil, pour s'inferer a la Scle . 
rotique, oppofe au Tendon du grand Oblique. L*u(age 
des Mulcles obhques eft de cenir le Globe iixe en le por- 
tant en dehors. ' 

Les Tendons du Releveur, de I'Addudeur, de 
I'AbbaifTeur & de I'Abdudeur. Foje-z. pour ces quatre 
Mufcles la quatrieme Figure. 

MUSCLES DE LA MACHOIRE INFERIEURE. 

Jl y a fix Mufcles a. la, Machoire inferieure de chaque cote ,■ 
elle eft elenjee ou approchee de U fuperieure par le Crota- 
phite , le Majfeter (^ le Peri^oidien interne, 

■Le Crotaphite. Ce Mufcle prend fon origine 
de route la partie ecailleufe de I'Os des Temples , de 
I'Apophyfc temporale du Spheno'ide , de la partie infe- 
rieure & anrericure du Parietal , & de la partie lateralc 
& infe'rieure du Coronal : routes ces Fibres a leur naif- 
(ance font rayonnces dans leurs differentes attaches , & 
fe raffemblent de la circonfe'rence au centre pour for- 
mer un fort Tendon , qui pafle fous l' Arcade Zigoma- 
tique &c vient s'inferer a TApophyle Corono'ide de la 



\ 



\ 



f^ 



1 




*a6. 



c. 



■k 
d. 



ay. 



g- 
h. 



Maclioire inferieure qui! entoure de tous c&tes; fes Fi- 
bres tendineufcs font tellement impkntees dans cette 
Apophyibj qu'il eft tres-difficile de les emporcer. 

Le Masseter. Ce Mufcle eft tres-forc & charnu, 
tendineux & epais j il eft compofe de deux Plans de 
Fibres. Le premier prend fon origine de la partie infe'- 
rieure de I'Os de la Pommette , & defcendanc il vient 
s'infe'rer antc'rieurement a Tangle de la Maclioire infe- 
rieure a plufieurs incgalites qui s'y renconcrenc. 

LedeuxiemePlan de Fibres prend fon origine de la par- 
tie inferieure derApophyfeZigomacique, &s'infere exce- 
rieuremenc dans I'elpace qui eft entre les Apophyfes 
Condiloide & Corono'ide- Ce Plan eft en parcie cou- 
vert par le fuperieur » les deux Plans fc croifenc. 

On parlera du * Pce'rigoidien interne dans la troifieme 
Figure. 

L A*M A c H o I R E inferieure vue de cote', & fa Bafe. 

L E T R o u Mentonnier. 

DES MUSCLES QUI OCCUPENT LE DESSOUS 
DE LA MACHOIRE INFERIEURE. 

Le*Peaucier, Voyex^ la premie're Figure. 

Muscle Digastriq^ue. Le Digaftrlque , deuxie- 
me Muicle abaifteur de la Machoire inferieure, eft hors 
de {ituation &c allonge pour le faire voir dans route fon 
ecendue ; il prend Ion origine par une Mafle charnue 
placee dans une Echancrure qui eft au-devant de I'Apo- 
phyfe Maftoide, d'ou il pare un petit Tendon rend qui 
donne naiftance a une autre Mafte charnue qui s'atta- 
cbe par une Aponevrofe a la partie fuperieure & externe 
de la Bafe de I'Os Hyo'ide , pour s'inlerer obliquement 
a la partie interne & inferieure de la Symphife du Men- 
con i fon Tendon mitoyen eft embraffe par la Bifurca- 
tion du Mufcle Styloliyo'idien. 

Pour le * Pterigoidien externe , il fera demontre' a 
la troifieme Figure. 

L E T R o u externe de la Partie inferieure du Co- 
ronal. 

L'Oreille dans touce fon e'tendue, 

L'Os Hyoide avec fes grandes Cornes vue de ce 



*/. 



*/. 



m. 



n. 



* 



0, 



*28. 



r. 
s, 

u 

V, 
X, 



cote' , & le petit Ligament qui I'attache k celle du Thy- 
roide. 

MVSCLES DE L'OS HTOJDE ET DV LAKINX. 

LeStylohyoidien avec la Bifurcation. Voye-z. la 
troifieme Figure. 

Le Sternohyoidien Abaifteur de I'Os Hyo'ide. 
Voycz. la troifieme Figure. 

LaPortion fupe'rieure du Sternothyro'idien , Muf- 
cle du Larinx. Koy^^ les Figures troifieme & quacrieme. 

La NAissANCEdu Cofto-Hyoidien. yqyez,h. troi- 
fieme Figure. 

La partie ante'rieure du Cartilage Tliyroide , 
fon Aile , fa Cornc , & le cote oppofe. 

Le Hyothyroidien. Voyez.\3^ troifie'me Figure 
pour les autres Mufcles. 

N o T A. On efi oblige de parley dans cette Table du. Ster- 
nomafloidien Flkhijfeur de U Tete , quoique ton defirat 
garder un certain ordre dans la Juite des Mufcles atta^ 
ches a chaque partie differ ente i mais cette Figure eflla/eu- 
le oil ton peut voir ce Mufcle a decowvert (§^ dans fa vraye 
fituation. 

Muscle Sternomastoidien. Ce Mufcle prend 
fon origine par deux principes tendineux , I'un de la 
partie luperieure du Sternum , & I'autre de la partie 
interieure de la Clavicule ; dela ils s'uniftcnt en un 
Corps qui fe porte un peu de cot^ & obliquement le 
long de la partie lacerale du Col , pour s'inferer a la 
parcie fuperieure de TApophyfe Maftoide , & a quel- 
ques parties de fa circonference par iin Tendon plat & 
fort , qui s'etend du cote de TOccipital- 

Les CARTitAGfis de la Traclie'e Arte're jettes & 
vus de cbiQ. 

Le premier Osdu Sternum- 

La Clavicule. 

Les deux premie'res Cotes. On obfervera que la 
premiere Cote paroit plus longue qu a rordioaire , & 
c'eft a caufe de la pofition de la Figure. 

Les Muscles Incercoftaux excernes- 

Les Muscles Intercoftaux internes. 

Portion des Tegwneas renverfes. 







'*^= 



» 



y-'iL 



^ 





i 



7 



P^ 



•>. 



I 



TROISIEME PLANCHE. 



A. 

B. 

C. 
D. 

E. 

F. 
G. 

R 

I. 

K. 

L. 



* 



29. 



30. 



M. 

N. 



31 



*32. 



*33. 



\ J A T E T E eft totalemenc renverfe'e en arriere , 
pour faire voir les Mufcles qui Tone fous la Machoire 

inferieure. 

La Machoire inferieure fciee en deux parties, 

& ecartees Tune de I'autre. 

L'Os MaxiJ-laire avec les Dents molaires, vu 
en racourci , de meme que I'Os de la Pommette. 

La Fosse Zigomatique. 

L'Apophyse Zigomatique. 

La Portion fuperieure de la Machoire inferieure 
fciee, ou fe voit le Diploe & la dernie're Dent molaire. 

L'Apophyse Coronoidc. 

L'Apophyse Condyloidc , &: I'Echancrure qui eft 
entre ces deux Apophyfes & lAngle. ^ 

L'Oreille un peu tiree en arriere , oil le Lobe 

eft emporte. 

L'Apophyse Styloidc. 
L'Apophyse Mafto'ide. 

Suite des Mufcles de U Machoire inferieure. 

Le Muscle Crotaphite en racourci avec fon Ten- 
don tire en bas , Qc fon Infertion a i'Apophyfe Coro- 
noide. Foyez. la deuxieme Figure. 

Muscle Pterigoidien excerne. Ce Mufcle pa{re 
derriere I'Apopliyfe Corono'idei il prend fon origine de 
TApophyfe Pterigo'ide externe , ficue un peu tranfver- 
falement, pour venir s'inferer dans un petit Enfonce- 
ment, qui eft a la partie anterieure de I'Apophyfe Con- 
dyloide de la Machoire inferieure : ce Mufcle eft vu 
par dehors , & appartient a la Machoire inferieure. 

Le Pterigoidien interne. Ce Mufcle prend fon 
origine de la Face interne de I'Aile do I'Apophyfe Pte- 
rigo'ide , & defcendant le long de la Surface interne de 
la Machoire , il vient s'inferer a I'Angle de cet Os , 
s'attachant a plufieurs inegalites qui s'y rencontrent. 11 
eft aufll vu par dehors. 

Une Portion de la Voiite du Palais, & la Mem- 
brane coupee fur le cote exterieur. 

La Lawgue vue de cote ^ & allongee hors de la 
Bouche. 

DES CINCLMUSCLES PAIRS DE 
L'OS HYOIDE. 

Le Mylohyoidien, premier Mufcle de I'Os 
Hyoide renverfe. Ce Mufcle prend fon origine a une 
Eigne Ofteufe qui regne le long des Alveoles des Dents 
molaires par un Plan aigu ; a mefure qu'il s'approchc 
de la Symphife il devient large , & fe joint a celui du 
cote oppoie par un Tendon mitoyen -, il s'attache aux 
inegalites de la Symphife, & s'inlere a la partie fupe- 
rieure de la bafe de I'Os Hyoide. 

Le Ge'niohyoidien, deuxieme Mufcle. U prend 
fon origine des inegalites de la Symphife du Menton , 
au deffous du Mylohyoidien, & vient s'inferer a la par- 
tie fuperieure & externe de I'Gs Hyoide. 

Le Stylohyoidien , croifieme Mufcle. Il prend 
fon origine de la partie exterieure de I'Apophyfe Sty- 
lohyoide par un Tendon grele , & vienc s'inferer a la 
partie fuperieure &c laterale de I'Os Hyoide a cote de 



34- 



■A- 



3 5- 



* 



36. 



37- 



^38. 



* 



39- 



o. 
p. 



R. 

S. 
T. 
V. 

*x. 
z. 



la Come. Ce Mufcle eft troue ou bifurque pour le paf- 
fage du Tendon mitoyen du Digaftrique. 

Le Sternohyoidien, quatrieme Mufcle. Il 
prend fon origine de la partie fuperieure &c interne du 
Sternum , & un peu de la Clavicule j il monte le long 
des Cartilages de la Trachee Artere pour s'infe'rer a la 
partie inferieure de la bafe de I'Os Hyoide. 

Le Costohyoidien, ou Coracohyoidien , cin- 
quieme Mufcle. Il eft nomme Coracohyoidien , parce 
qu'on croyoit qu'il prenoit ordinaircmenr fa nailTancc 
de I'Apophyfe Coracoide ( ce que j'ai vu quelquefois ) 
& Coftohyoidien , parce qu'il prend fon origine de la 
Cote fuperieure de I'Omoplate ; de la il paffe oblique- 
ment le long du Col , etant parvenu vers la Jugulaire 
interne , il pofe delTus par un Tendon mitoyen pour 
ne point interrompre le cours du Sang; de la il fe porte 
par un Corps Mufculeux a la partie laterale & infe- 
rieure <le la bafe de I'Os Hyoide ou il s'infere. . 

DES MUSCLES DE LA LANGUE AU NOMBRE 
DE Q.UATR.E PAIRS. 

Le GenyoglOsse. Ce Mufcle prend fon origine 
de la partie interne de la Symphife du Menton au def- 
fous du Geniohyoidien , &c s'infere depuis la racine de 
la Langue jufqu'au Filet i il eft un peu tire de cote pour 
le rendre fenuble. 

Le Basioglosse. Ce Mufcle prend fon origine 
de la partie fuperieure & laterale de la bafe de 1 Os 
Hyoide , & s'infere a h partie laterale de la racine de 
la Langue. 

A c o s T E du BafiogloiTe s'en rencontre un autre 
appelle * Keratoglosse , dont Ics Fibres ont une 
diredtion femblable & egale ; il prend fon origine de 
la partie fuperieure & laterale de la bafe & de la cor- 
ne de lOs Hyoide , & s'infere a cote du Bafioglofle. 

Le Styloglosse. Ce Mufcle prend fon origine 
a la partie larerale & externe de I'Apophyfe Styloide : 
il vienc proche I'Angle de la Machoire inferieure , au 
il J- ci ujii [jctic Ll^<imciii , qui dun cote s'attachc aux 
ine'galites de la partie interne de I'Angle, & de I'autre 
au Mufcle pour le foutenir , & va s'inferer a la partie 
laterale de la racine de la Langue. Foye^ la huitie'me 
Planche , ou la Langue eft detachee. 

Le Stylopharingien. Ce Mufcle appartient au 
Pharinx , Vojez^ la quatrieme Figure. 

Le Digastriqjje. Ce Mufcle decouvert fait voir 
I'origine de fon premier Ventre & fon Tendon mitoyen 
qui paife dans la Bifurcation du Stylohyoidien ^ le fe- 
cond Ventre eft coupe a fa naiffance. Foje'^ la feconde 
Figure, &c. 

L'Os Hyoide vii en partie avec fes cornes. 
Le Centre du Cartilage Thyroi'de , fon aile & 

fa come. 

Une Portion du Crico'ide. 

La Glande Thyroide. 

La Track e'e portee un peu de cote. 

Le Thyroidien, Mufcle commun. 

Le Sternohyoidien, Mufcles communs du La- 
rinx. Foye-z, la Figure fuivante pour les deux Mufcles. 



.-D 



9 



a,, 
c. 



I. 

1. 



5- 

4- 

5- 
6. 



lO. 
2 I . 

7- 
* 8. 

' 10. 



'7- 



' 1 1. 
* i8. 



^ II. 



*i4. 
19. 



Les Vertebres da Col vues de coce, 

Les Te'gumens. 

Le Sternomastohidien. 



RE'CAPITVLAT ION DES MV SC LES. 



L 



E Muscle Frontal. Figures premiere ^ feconde. 
Le Muscle Occipital. Figures premiere ^ feconde. 



* 16. 

* z6. 

* 56. 

* 57- 

'38. 



*3i- 

*33. 

•34. 

*35- 



LES MUSCLES DE L'OREILLE. 

Le Superieur.. Figure premiere. 
Le Posterieur. Figure premiere. 
L'A n t e r I e u r. Figure premiere. 
L E Petit. Figure premiere. 

LES MUSCLES DES PAUPIERES. 

L'O RBICULAIRE. Figures premiere ^ feconde. 
Le RELEvEuRdela Paupiere. Figure feconde. 
Le petit Muscle. Figure feconde. 
Le Muscle du Sourcil. Figure premiere^ 

LES MUSCLES DUNEZ. 

Le Muscle Myrtiforme, ainfi appelle a caufe qu'il a la 
figure de la feuille du Myrte. Figures premiere & feconde. 
Le Pyramidal. Figures premiere i^ feconde. 

LES MUSCLES DES LEVRES. 

Le grand Incisif, ainfi appelle d caufe de fon insertion 
au deffus des Denes incifives , on qui coupent. Figure premiere. 

Le petit Incisif. Figure feconde. 

L E QU A R R E*. Figures premiere ^ feconde, 

Le petit Incisif de la Levre inferieure. Voyezja Fi- 
gure feconde. 

Le Canin, i caufe de fon infemon audeflus des Dents Ca- 
nines. Figure premiere. 

Le TriangulAiRE. Figure premiere. 

Le Ducc 1 NAT eu r j mot tire du Latin iffff/si««, qui figni- 
fie jouer de la Trompette ; il s'appelle aulfi Rieur, gc fere i I'un 
6i a I'aucre niauvement. Figures premiere ^feconde. 

Le ZiGOMATiq^uE, a caufe qu'il tire fon origine de I'Os 
nomme Zygoma. Figure premiere. 

Le Sphincter des Levres , ce mot porre fon ufage , & fi- 
c^nifie reflerrer ou fermer les Levres j on le nomme auffi Orbicu- 
laire. Figure feconde. 

MUSCLES DE LA MACHOIRE INFERIEURE. 

Le Paucier. Figure premiere. 

Le Masseter, mot Grec qui fignifie macher, & c'eft I'ufa- 
ge de ce Mufcle. Figures premiere ^ feconde. 

Le Muscle Temporal appelle Crocaphite. Ce mot derive 
du Grec , fignifie Ics Temples , ou les Cornes des Animaux naiffent. 
Figures premiere d^ feconde. 

Le Digastricxuf. ou Biventer , ainfi appelle par les Grecs 

& les Latiir: . .t rawfc Je Tsa Ui,uji,- ventres, jrigma ticuxiim^ ^ 

troijiime. 

Le Pterigoidien interne i caufe qu'tl prend naifi~ance 

A. I'ApopIiyfe Pterigoide interne : le moc Pterigoide fignifie A:Ie 

done cette Apophyfe a la forme. Figures troijieme , quacrieme ^ 

huitieme. 

Le Pterigoidien externe. Figures troificme ^ quatri'eme. 

DES MUSCLES DE LA LANGUE. 

Le Genioglosse Releveur. Figure troifeme. 

Le B a siog lo ss e Abbaifleur, ainfi nomme a caufe de fon 
origine a la bafe de I'Os Hyoi'de. Figure troijieme. 

Le Keratoglosse Abbaifleur. Figure troifihne. 

Le Styloglosse Releveur , ainfi nomme a caule de fon 
origine a I'Apophyfe Stylo'tde. Figure troifieme. 

LES MUSCLES DE L'OS HYOIDE. 

Le Mylohyoidien Releveur. Figures feconde ^troifieme. 

LeGenyohyoidien Releveur. Figure troifieme. 

Le St I l oh Yo'iDi en KQ\evci\i:. Figures feconde ^troifeme. 

Le SternohyoVdien Mufcle Abbaifleur , ainfi nomme a 
caufe de fon origine d I'Os Sternum. Figures deux i erne ^troijieme. 

Le Costohyoidien ou Coracohyoidien Abbaifleur. Fi- 
gures deuxihne ^ troifeme. 



d. 

f 



I. 
z. 



3- 
4- 

5- 

6. 



10. 
1 1. 

12. 

7- 
* 8, 

''lO. 

*i7. 

* II. 

* iS. 

* 12. 
*i3- 

*i4. 
19. 



* r6. 

* t6. 

*i7. 

*5o. 



* 29. 

*36. 

'37- 

*38. 
*39- 



-31. 

*3=- 
* 33. 
*34. 



3J- 



Dent Molaire de la Machoire inferieure. 
C o R N E de I'Os Hyoide & fon Ligameht. 



Apoph !se 



Pterigoide. 



RECAPITULATIO MUSCULORUM. 



MVSCVZVS Frontalis. Figura prima Sc fccimda. 
MVSCVZVS Occipitalis. Figura prima & fecunda. 

MUSCULI AURIS. 

SV PERIOR. Figura prima. 
FOSTER/OR. Figura prima, 
Jl NT ERIOR. Figura prima. 
PA R rV S. Figura prima. 

MUSCULI PALPEBRARUM. 

ORB/CV LARIS. Figura prima 6c fecunda. 
Z E VA TOR Palpebr/e. Figura fecunda. 
PA R y"U S Mrifculus. Figura fecunda. 
MVSCV ZV S SuperciUi. Figura prima. 

MUSCULI NASI. 

MX) S CU I,1J S Myrtifarmis , fc vocatus , quia foliornm 
Myrti F iguram demovftmt .^ ut pacet in Figura prima & fecundd. 
P Y RA M I DA LIS. Figura prima' & fecunda. 

MUSCULI LABIORUM. 

MAGNVS INCISJJ^VS, Sic vocdtus , quia ejus Infer- 
tio efi fupra Dentes tali nomine infqriitos. Figura prima. 

PARrVS INCISJWS. 'Figura fecunda. 

QVAJDRATVS. Figura prima & fecunda. 

PARFVS INCISiyVS Labii inferioris. Vide Figuram 
fecundam. 

CA N INVS , fie vocatus i propter fuam infertionem fupra 
Dentes Caninos. Figura prima. 

T RJANGU LA RJS. Figura prima. 

PVCCINATOR^ a verho Bucciiia/e; hie Mufculus vocatur 
ctiam Rifor a verba ridere , (ji- inferuit pro motu utreque. Figura 

prima & fecunda. 

ZYGOMATXCVS , quia oritur ah Offe Zygomatica. Fi- 
gura prima. 

S PFIJ NCT ER Zahiorum \ hoc verbum Gracum Jignificat 
Mufculum quo cUuditut pars quavis. Vocatur etiam Orbicularis. 
^iAe Figuram fecundam. 

MUSCULI MAXILLA INFERIORIS. 

P ELLJCVLARIS. Figura prima. 

MASS ET ER, a verba Gr^co mandere , quia infervit ad 
mandendnm. Figura prima &c fecunda. 

MVSCU ZVS Temporalis ceu Crotaphites. Hoc verbam <5 
GracoderivatumtfignificatTempora ubi nafcuntur Animalium Comua. 
Figura prima bi. fecunda. 

DIGAST RICVS , vocatur etiam Biventer ^ quia habct 
duos Ventres. Vide Figuram fecundam & tertiam. 

I.ill^CI^Z'JJS Vtf.rizoides ^ id efi ^ aliformis i Mufcalut in- 
terms oritur ab Apophyji Pterigoidea interna. Du<e Apophifes fie 
vocatie , fe pricbent fub Calvaria , injiar duarum Alarum , ut pacec 
in Figura tertiS , quart^ 5c ot^avil. 

PTFRIGOJDES e.^temus. Figura tercia & quarta. 

MUSCULILINGU^. 

G ENrOGLOSSVS Relevator. Figura tertia. 

BAS JOGZOSSUS Deprefor , Jic vocatus propter fuam 
origincm h baft OJJis Hyoidis. Figura tertia. 

KERATOGZOSSVS Deprefor. Figura tertia. 

Sl'rZOGZOSSVS Relevator , fie vocatus propter fuam 
origincm ab Apophyfi Styloidea. Figura tertia. 

MUSCULI OSSIS HYOIDE S. 

MrZOHYOIDES Relevator. Figura fecunda & tertia. 

GENYOHYOIDES Relevator. Figura fecunda 6c tertia. 

STYLOHyOJDES Relevator. Figura tertia. 

ST ERNOHYOIDES Deprcffor ,fic vocatus propter fuam 
origincm ab Offe Sterni. Figura fecunda & tertia. 

COSTOHyOIDES feu Coracohyoidcs , Deprefor. Figura 
fecunda Sc tertia. 



De rimprimerie de Q u ii,lau. a I'Annonciation. 1745- 



1 



/ 




I 




Jm^i<- 



i 



I 



QUATRI^ME PLANCHE. 



A 
B 

C 



E 

F 

G 

H 

I 

L 

M 

N 



O 

P 

Q 

40 



R 



S 

T 

V 
X 
Y 

Z 

& 
a 



48 



49 



Lai^remiire Figure reprefente la The renvetfee, 
& la Face en haut, 

1 j E Larinx vu par fa partie anterieure. 

La Base dc I'Os Hyo'ide avec fes deux grandes" 
cornes. 

Le LiiGAMENT qui s'unic avec rexcremite de I'aile 
du Cartilage Thyroide, de chaque cote. 

Le Corps du Cartilage Thyroide , faifant faillie 
en dehors, couverc par le Mufcle de Ja Glande Thy- 
roide. 

La Glande Thyroide. 

Le Cry CO IDE vu par devanr. 

Les Cartilages de la Trachee Artere, 

Les Oreilles raccourcies. 

La Partie polterieure de la T^ce. 

Les Apophyses Mastoides. 

Les deux Milohyoidiens v.us dans leurs fi- 
tuations naturelles. 

Le Tendon Mitoyen qui les fepare ou les fi- 
bres de part & d'aucrc fe tcrminent. Foyex. I'origine 0- 
tinfenion duns la, troifieme Figure, 

Le Hyothyroidien. 

Le Cricothyroidien, 

Le Sternothyroidien,. Ces Mufcles feronc 
decries ci-apres. 

I L fe trouve quelquefois un petit Mufcle qui prend 
fon origine de la bafe de I'Os Hyoidc, & qui vient 
fe perdre fur le Corps de la Glande Thyroide a\'anc fa 
divifion exi deux parties. 

DEUXIEME FIGURE. 

La Teste fciee a moicie, verticalement par fa par- 
tie fuperieure, & horifontalemenc vers fa partie infe- 
rieure. 

Le Crane avec le Diploe entre les deux Tables. 

Portion du Coronal formant un angle. 

La Faux , premier replis de la dure mere. 

La m o I t I e' du Plancher. 

Les Circonvalutionsdo CeRveau, qui re- 
prelentent la fubftance cendre'e. 

Le Corps Calleux. 

L'Eminence, dite Corps Canelle. '. 

L'CEiL decouvert aux deux tiers, vu deprofil, avec 
fes Mufcles , excepte I'Abdudleur qui eft oppofe & ca- 
che par le globe. 

MUSCLES DES YEUX. 

Le Releveur. Ce Mufcle nomme' Releveur pro- 
pre, ou le fuperbe , parce qu'il eft deftine a porter 
ICEil de bas en haut, prend fon origine du fond de 
la FofTe Orbitaire au-deffus du Trou Optique , fe 
continue de dedans en dehors fur le globe de I'^il, 
va s'inferer en sepanoiiiffant , au bord de la Cornee , 
partie fuperieure. 

L'Abbaisseur, ou THumble. Ce Mufcle ainfi 
nomme parce qu'il porte I(Eil de haut en bas, prend 



JO 



yi 



a 



b 

c 

d 

e 

f 



41 



41. 



45 



1 



44 



origine au fond de la FolTe Orbitaire au-deflbus du Trou 
Optique, fe continue de dedans en dehors fous le glo- 
be , & va s'inferer en s epanoiiifTant., au bord de la 
Cornee, partie inferieure. 

L'Abducteur, troifie'me Mufcle de I'CEil, ouDe- 
daigneur. Ce Mufcle porte I'CEil de dedans en dehors, 
ou du cote du petit Angle. 11 prend origine au mc- 
me endroit que les prece'dens , a la partie late'rale 
externe du Trou Optique , va s'inferer en s'e'panoiiiffant, 
au bord de la Cornc'e, partie laterale externe. 

L'Abducteur, ouLifeur, ou Buveur. -Ce Mufcle 
a la meme origine du cote oppofe a celui que nous 
venons de demontrer, & fon infertion a la partie late- 
rale interne de la Cornee. Jl tire I'CEil du cote du 
grand Angle. 

// (?/? irnttiU de muhipUer les Figures pour le demon- 
trer, £AbduBeu-r le demontre. Ceft pourquoi on ne trou- 
^era. pas fin chifre. 

Le Grand Obxiqjje. Voyex, pour le Mufcle U Je- 
conde Planche. 

Le Petit Obiiqjje. U a ete demontre. Voye%,U 
feconde Planche. 
L'O reille. 

Les OuvertuR'Es pofterieures duNez, au dcf- 
fus de la cloiion. 

La Part*i.e pofterieure du Vomer qui les fepare. 
La Machoire infe'rieure vue par ia partie pofte' 
rieure & de biais. 
' La Cloison avec la Luette. 
Le Larynx dans toute fon ecendue,vu par la par- 
tie pofterieure. 
La L a n g u e. 
L'Epiglote. 
Les Extre'mite^s des Cartilages Ariteno'idiens. 

MUSCLES DU LARYNX. 

Ces Muscles. Figures i, i ^3, de cette Plan- 
che , fint communs ^ propres. Les communs font qudtre , 
deux de chaque cote ^ (^ les propres font au nombre de dix ^ 
cinq de chaque c$tL 

MUSCLES PROPRES. 

Le Cricothyro'idien. Ce Mufcle prend fon 
origine de la partie anterieure du Cartilage Cricoide , 
il a des fibres qui s'attachent ou s'inferent a la partie 
inferieure & extericure de I'aile du Thyroide ^ & les au- 
tres a la partie interne & inferieure du meme Cartilage. 

Le Crico ARYTENOiDiEN poftcricur. Ce Muf- 
cle eft place a la face pofterieure du Cricoide ou An- 
nulairci il prend fon origine d'une des faces pofterieu- 
res du Cricoide j il fe rermine par un Tendon court, 
qui s'infere a la partie anterieure de la bafe de lArite- 
noidien , a I'endroit de fon articulation. 

Le Cricoarytenoidien Late'ral. Ce Mufcle 
prend fon origine de prefque toute la partie laterale 
du Cricoide interieurement , & s infere lateralemenr a 
I'Arithenoide proche fon articulation. 

Le Thyroarytenoidien. Ce Mufcle prend fon 



w^ 



■T"^ 




45- 



46- 



47- 



m. 

n. 
o. 






orit^ine interieurement <3u milieu du Thyro'ide , que Von 
rcgarde comme le corps de cc Cartilage ; il eft piac Ic 
long de la parcie exttrne de la tlotte , & vienc s'enfc- 
rer a la partie pofterieure de TArytenoiLde vers fon ar- 
ticulation, pofterieuremenc. 

L' A R Y T E N o i D 1 E N. Cc Mufclc prcnd fon origine 
de la parcie iiipe'rieure de lArytenoide j en le re'trccil 
fane il fe joint par un Tendon mitoyen avec celui du 
cote oppofe , au devanc dcs deux Cartilages ou iis s'en- 
rre-croilent par leurs fibres , & fe terminenc chacun au 
Cartilage oppofe. 

MUSCLES COMMUNS. 

Le premier des Mufcles communs eft THyotKyroj*- 
dien; il eft fitue a la partie Late'rale externe de I'ailc 
du Thyroide, il prend fon origine de la partie infe- 
rieure de la Bafe de I'Os Hyoide, & s'infere a la par- 
tie inferieure de I'aile du Cartilage Thyroide. 

Le Sternothyroidien. Ce Mulcle prend fon 
origine de la partie fuperieure & interne du Sternum, 
&c un peu de la Clavicule, monte le long de la Tra- 
chee artere , couche fous le Sternohyo'idien , & s'infe're 
a la partie inferieure de I'aile du Cartilage Thyroide^ 
proche I'Hyothyro'idien, 



q 

r. 



s. 
u 

V. 
X. 

y- 

6c 



lEt 



TROISIEME FIGURE. 
ARYNX avec le commencement de la Trachee 



artere. 

L'Os Hyoide jette fur le cote 
L'EpiGLOTfi de coce. 



Le Cartilage Thyroide, vu de cote. 
Le Cricoarytenoidien Lateral. 

Le Thyroaritenoidien. ^oycz. la ficonde Fi- 
gure^ meme Planche, 

CLUATRIEME FIGURE. 

Cette Viaure efi pofee derricre U ficonde , U Teie jciee , 
(§■ U partie fuperieure du Trou OibimUire emponee pom 
decou<vrir le Releveur de U Faupiere. 

Portion du Nez. 

Coupe du Crane. 

L'Orbite de I'CEil. 

L'Orbiculaire remonte. 

Le Cartilage de la Paupierc. 

Le Releveur de la Paupi^re fuperieure. On 
voic ici fon origine cliarnue du fond de I'Orbite a la 
partie fuperieure du Trou Optique attache a la Dure- 
Mere, etant parvenu deffus le globe de I'CEil, il sepa- 
noiiit en Aponevrofe, pour s'inferer a route Ictendue 
du Cartilage de cette Paupiere pour la relever. Voyez. 
U PUnche troifime , ok ce Mit/cle a he demontre. 

R E MA R ^V E. 

On a parte a la feconde Planche d'un petit Mufcle, 
Article il. Il faut y ajouter que ce Mufcle prcnd fori 
origine de la partie de TOs Planum, & vient s'inferer 
a la partie interne du Tendon mitoyen, a I'oppofe de 
rOri^iculaire. Il peut fervir a diriger TentrEe dcs larmes 
dans le fac lacrymal , & empecher que ie fac lacrymal 
ne gonfle du cpte.mcerne. 




f m 



u t 



#■: 



J- 

i 



1 




% 



f i 



^_. ^^ia 



ijii. 



■* 



CINQUIEME PLANCHE. 



A. 
B. 



*C. 



D. 
E. 

F. 



G. 



■k 



5^- 



On s'eji propofe de faire voir dans cette Planche 

^ dans les deux fuivantes, ks Mufcles qui 

font a la panic foflerieure de la The, 

A 

LA Tete fitue'e vercicalement, 8c vue par dcrriere, 
L'Apo ne'vrose tendineufe qui couvre le derrie're 
de la Tcte. 

MUSCLES OCCIPITAUX. 

11 faut confulter la premiere (^ U ficonde Fig^e, pour 
U reprefenmtion des Mufcles Occipitnux qui prennent leur 
ormne de I'Os Occrpitnl proche Jes inega.lites, fes Fibres fi 
prolonoemt enjiiite wers l' Apophy/e Mafioide, ou quelquefois 
elles sunijfent a.vec d^aatres Fibres qui compojent le Mafcle 
pofieriear de Voreiller 

Dans cette Figure, on voic a la lettre C. la naiflance 
de ces Mufcles. 

DES MUSCLES DE L'ORBILLE. 

Les deux Oreilles vuespofterieurement, dont une 
eft renver(ee pour mieux obferver le Mufcle pofterieur. 

Le Muscle poste'rieur divife quelquefois en deux, 
& quelquefois en trois Plans de Fibres. Jl faut joindre U 
demonfintion donnce dans cette Planche, kcelledeU premiere. 

Plans de Fibres Muscoleuses qui fe crouvent a la 
partie convexe de la Conque. 

Les mowvemens des Mufcles de iOreille font tres-obfcurs 
dans I' Homme. 

MUSCLES DE LA TETE. 

La The fait fes mouwemens par le moyen de yingt-deux 
Mufcles, onzs de cbaque cote, dont on na pu reprefenter que 
trois dans cette Planche, /javoir-. 

Le Muscle Sternomasto'idieij, premier des 
FlechiiTeurs de la Tete. 

On voiT ici ce Mufcle des deux cote's pofterieure- 
ment, & du cote droit on voic I'union de fon Aponc- 
vrerfe avec le Mufcle Occipital & le Mufcle pofterieur 
de rOreille, a leur naiflance. 

Ce Mufile Sternomafioidien efi demontre dans toute fon 
etendue dans la Jeconde Planche. 

Le Moscle Splenius, premier Extenfeur de laTece. 

Ces Muscles font places a la partie pofterieure du 
Col, & ne peuvent etre vus qu'apres qu'on a enleve une 
grande partie du Trapeze, leRhombo"ide, & les Denteles 
pofterieur &: fuperieur. Ce Mufcle Splenius prend fon 
origine de TApophyfe epineufe de la derniere Vertebre 
du Col , & de celles des deux , trois , & quelquefois 
quatre fuperieures du Dos : il vient s'inferer a la partie 
lateiale & moj^-enne de I'Occipital & a lApophyfe Ma- 
fto'ide, ou il eft reconvert du Sternomaftoidien. Ce Muf- 
cle, au deftus de la derniere Vertebre du Col, fe joint 
avec fonCongenere par un Tendon mitoyen qui eft auffi 
commun aux Trapezes ; ce Tendon s'attache a la partie 
moyenne de I'Occipital Qiiclques Auteurs en ont fait 
un ligament, mais il n'eft ligament que dans les Animaux 
quadrupc'des^ &; fere a foOtenir la pefanteur de leur tece^ 



H. 



53 



M. 
N. 
O. 

^54- 



la partie inferieure du Splenius fcmble fe continuer avec 
le tranfverlal du Col, cependanc il peut en etre fepare. 

Les Muscles Complexus, dont on voit ici les 
Infertions a la partie moyenne de I'Occipital, entre Ics 
deux Splenius. Les fibres de ces diiferens Mufcles fe 
croifent. 

H faut joindre la Planche fui'vante a^cc cclle-ci^ pour 
avoir tout ce qui regarde les Mufcles Complexus. 

Les autres Mufcles de la Tete ^ ceux du Cof font de~ 
montres dans les Planches fuiy antes. 

On ne voic ici que le tranfvcrfal du Col , a la raeme 
diredion que le Splenius avec Icquelil eft joinc. 

MUSCLES DE L'OMOPLATe!" 

La liaifon que les Mufcles de lOmopUte ont avec la, Tete 
par le Trapc^ ^ le Rele-zeur propre , nous engage d'autant 
mieux i les demontrer dans cette Flanche, que ces deux 
derniers Mufcles peuvent y itre n^us en entier. 

MUSCLE TRAPEZE, PREMIER DES 
MUSCLES DE L'OMOPLATE 

Ce Muscle eft reprefente ici tout entier a Texception 
de fon Angle inferieur. Il eft fitue a la parrie pofte- 
rieure & fuperieure du Dos. 11 prend naiftance a la partie 
moyenne de I'Occipital par des Fibres minces & c'rroitcs. 
II le joinc avec celui du cote oppofe par une Apone- 
vrofe tres-force, qui tient lieu de ligament. Cette Apo- 
nevrofe ou Tendon eft incimemcnc uni avec les Mulclcs 
Splenius, commeila cteditj de forte que dans quelqucs 
Perfonnes cette union forme une efpece de Goutiere. 
LeTrape'ze prend aufli origine aux Apophilcs epineufes 
des deux dernieres vertebres du Col, & a celles des neuf 
fupc'rieures du Dos, & s'infere a la partie fuperieure de 
I'epine de fOmopIace, a la circonfe'rcnce de 1" Acromion 
& a la partie pofterieure de la Clavicule. Les plans de 
Fibres qui viennent de I'Occipital cirent I'Omoplare en 
hauc, ceux qui viennent de Tattache des deux dernie'res 
vertebres du Col & des fuperieures du Dos la tirent en 
arriere, & celles qui viennent des inferieures du Dos 
labaiffcnti les differentes dire6tions des Fibres de ces 
Mufcles, & leurs attaches, peuvent encore etre regardes 
comme des Points fixes pour contenir I'Omoplate en 
ificuation, quoique mobile, & fur tout aux Perfonnes 
qui font fujettes a porter des fardeaux. 

La moitie' du Tendon commun aux Mufcles Trape'ze, 
Splenius & autres. 

Les Apophyses epineufes dc la derniere vertebre 
du Col & des verte'bres fupc'rieures du Dos. 

Le Trapeze gauche renverle, le droit e'cant repre'- 
fente en fituation. 

Le Muscle Rhomboide, fecond Mufcle de I'O- 
moplate. 

Ce Mufcle prend fon origine du Tendon mitoyen des 
Trapezes qui eft commun a plufieurs , fe continue a 
I'Apophyfe epineufe de la derniere vertebre du Col & 
des quatre ou cinq vertebres fupeiieures du Dos, & 
s'iniere exterieurement le long de la bafe de I'Omoplate ; 
la partie fuperieure de ce Muicle s'unic etroitement avec 



I 



r. 



*55' 






le Releveur cle TOmopIate : dans prcfque tous les Sujcts 
il ell divile en deux portions done la fuperieure n'efl lice 
avec celle d'en bas que par des graifles ou ciHus cellu- 
laires. Le Riiomboide fe trouve pre'cilement place lous 
le Trapeze , il eft charnu du core qui s'attache a la bafe 
de rOmoplate, & aponevrocique vers les Vercebres. Sa 
pofition eft un pen oblique. 

Le Releveur propre de TOmoplate, ou Mufcle 
de Patience, troifienie Mufcle de lOmoplate. 

Ce Mufcle eft ficue a la partie laterale du Col pofte- 
rieurement; il eft crcs-fort, &c charnu du cote de lOmo- 
plate, & en s'e'loignanc il devient trcs-delie , & fe parcage 
en plufieurs plans vers les vercebres du Col : ce Mufcle, 
appelle par quelques Auteurs Mufcle de Patience, prend 
fon origine par des plans de Fibres tendineufes des Apo- 
pliyfes tranfverfes des trois ou quaere Vertebres fupe- 
ricures du Col, & s'infere a la parcie fuperieure de Tangle 



P. 



R. 

S. 



de rOmoplate, ou il fe joint, comme on I'a dit, avec le 
Rhomboide. On le voit dcgage dans la. pLinche /uHante, ^ 
on apperqoit les differens Plans qui viennent des Apophjfcs 
tmn/njerfes des Vertebres^ d'ou il prend fin origine. 

Le petit Pectoral, ouDcnteie anterieur, qua- 
crieme Mufcle deVOmoplate, ferademoncre dans la fuice. 

Une portion de I'Epine de I'Omoplace. 

La Base de I'Omoplace. 

On a reprcfinte dans cctte PUnche quelques portions de 
Mnfiles qui appATtisnnent nu BraSi parce quils font atta- 
ches a, tOnioplate. 

Portion du Deltoide. 

Le Sous-Epineux. 

PouY avoir une notion entiere de ces deux Mufcles du 
Brasj ilfaudra comparer cme Vlanche avec lajixime ^ la 
fifptieme- 





-v 






■P 



'k 



i 




r 



i 



t 




I 



\- 



f 



jj#:.* 



< 



/« 



r* ■ 




■:p!^ 



SIXIEME PLANCHE. 



A. 
B. 

C. 



D. 

E. 

F. 



56. 



57- 



58. 



59- 



60. 



Dans cette Figure la the efl v&e poflerieurement, 
^ un peu inclinee fur k cote, 
E derrie'rb de laTete, avec la coupe des Te- 



L 



eumcns. 



L'Eminemce qui fe trouve a la partie pofterieure & 
infe'rieure de la partie moyenne de I'Occipital , & fes 
bords laceraux, 

Ao Centre de rEminence satcaclie a I'Aponevrofc 
le Tendon, ou ce que Ton appelle Ligament, qui fou- 
tient la naifTance des Trapezes ; elle defcend en forme 
de Tendon jufqua la derniere Apophyfe epineufe de la 
derniere vercebre du Col. 

Le& Oreilles vues en raccouiti. 

Portion du Splenius renverfe, pour faire voir Ton 
attache a ['Occipital &c a I'Apophyfe maftoide. 

L'oRiGiNE du meme Mufcle coupe a la hauteur d'un 
travers de doigt vers les Apophyles epineufes des pre- 
mieres vertebres du Dos. 

SUITE DES MUSCLES DE LA TESTE. 

Le petit Complexus. Ce Mufcle prend fon origine 
des cinq a fix Apophyfes tranfverfes des vertebres infe- 
rieures du Col, & des fix fuperieures du Dos a cote du 
Cervical. Il re^oit un Plan de Fibres tres-grele du Sacre, 
lequel manque quelquefoisj & il fe termine en un plan 
de- fibres qui s'infere derriere I'Apophyfe maltoide, au 
deflbus du fternomaftoidien. Ce Mulcle ell un des exten- 

feurs de la Tete. 

Les deux grands Complexus, dont Tun eft en 
fituation, avec une infertion qui fepare fes fibres, Tautre 
eft renverfe & pofe obliquement du cote de I'oreille ; 
le Complexus prend fon origine des Apophyfes tranf- 
verfes des fept a huit vertebres fuperieures du Dos & 
des fix inferieures du Col , fe portanc de dehors en de- 
dans, il vient smfe'rer a la partie moyenne de I'Occipital, 
a I'oppofe du Splenius j dans certains Sujcts il re9oit un 
troufieau de Fibres qui lui viennent de I'extremite' du 
Sacre, & quelquefois des Apophyfes epineufes fupe'- 
rieures du Dos. Le Tendon mitoyen que Ton voit ici 
en ce Mufcle en forme d'infertion, pcnetre plus ou 
moins fon epaifleur, fuivanc 1 age des Sujets. 

Le grand Droit pofterieur ou extenfcur. Ce Mufcle 
eft fous le grand Complexus dans cette partie que Ton 
nomme la Nucque du Col, recouverc de beaucoup de 
graiffc; il eft etroit a fa naiflance, large & plat du cote 
de fon attache, & prend foirorigine de I'Apophyfe epi- 
neufe de la feconde vertebre du Col. Il fe porte du dedans 
au dehors, & s'infere a la partie moyenne & inferieure 

de I'Occipital. 

Le petit Droit pofterieur ouextenfeur. Ce Mufcle 
occupe le meme cndroit que le precedent, couche late- 
ralement. 11 prend origine de la partie pofterieure de 
la premiere vertebre du Col , a 1 endroit ou manque 
I'Apophyfe epineule ; il s'infere dans un petit enfonce- 
mcnt qui eft au deflbus du trou occipital. 

Le grand Obliqjue eft a cote du grand Droit 
pofterieur. Ce Mufcle prend fon origine de I'Apophyfe 
epineufe de la deuxieme vertebre du Col lateralement, 



61. 



L. 
M. 

N. 
O. 
P. 



S. 
T. 
V. 

X. 
2. 



& vient s'infe'rer a I'Apophyfe tranfverfe de la premiere 
vertebre du Col. 

Le petit Oblique eft fitue a cote de la Nucque, 
& entoure de graiffe, comme le precedent. U prend fon 
origine de I'Apophyfe traniverfe de la premiere vertebre 
duCol, & s'infere a la partie inferieure 6c lacerale dc 
I'Occipital. 

Les trots Mufiles qui refient a demontrer de ccux qui font 
le mou^emcnt de la, The , fint le grand Droit ant ricur, le 
petit Droit antemur, ^ le Droit Ltcra,L Voyez la hui- 
tie'rae Figure. 

L'OMOPLATE. 

1 

Le Releveur de TOmoplate. 

Portion du Sus-e'pineux. 

Toute la Bafe de 1 Omoplate. 

L'Angle infe'rieur. 

La plus grande partie de la Cavice fous-c'pineufe cou- 
vcrte du Mufcle fous-epineux. 

Le Muscle fous-epineux. 

On voic ici les deux Omoplates, la gauche eft vue 
dans route fon e'tendue, exceprc que I'Angle infe'rieur 
eft coupe ; celle du cote droit au contraire fe trouve vue 
differemment, & on y de'couvre I'Angle inferieur dans 
une autre poficion. On a eu foin d'obferver dans les del- 
feins &c dans les pofitions des Figures une elpece de 
contrafte, pour mieux decouviir les parties laterales d'un 
feulcote, en abandonnanc cellcs du cote oppofe, ce 
qui- donne plus de grace, &: fuppofe des de'monftrations 
diffcrentes dans chaque Figure, au lieu que I'objct fym- 
metrife, & vu pofitivement par fon milieu fans varia- 
tion , eft prive de ces avantages. 

L'Epine a Textremite de laquelle, a I'Onioplate gau- 
che, on voic TAcromion. 

Le Bout de la Clavicule. 

L'ACROMION. 

L E commencement de la Cote fuperieure de I'Oino- 
plate. 

L'Angle fuperieur. 
La Cote inferieure. 



MUSCLES DU COL. 

Le Col eft un afemblage de fept pikes ojfeufes que fon 
nomme Vertebres; e lies fint une Jiiite de celle s qui compofent 
la, colonne de lEpine, (^ les plus petites en grojfeur. Leur 
union entrelles eft a.i[ce (^ facile^ pa.r Ujouplejfe des Carti- 
lages qui occupent I'entre-deux de leurs corps. Par cet arran- 
gement elks fint tres-mobiles ; ficondees par l" articulation 
quelles ont entrelles pur leurs Apophyfes obliques^ ^ glif 
fint les unes (ur les autres^ peuvent permettre la flexion fir 
les cStes^ (^ le mouvement de demi-rotation. 

Le Col eft flechi, erendu, porte, cant fur un cote 
que fur lautre, par le moyen de dix Mufclcs, cinq de 
chaque c6te. Il fera parle de quelques autres qui lui font 

communs. 

La flexion fi fait par guatre; deux de chaque cote, fiavoir, 
le Long ^ le Scalene. Le Col eft ctendit ou parte en arricre 
par fix Mufiles, trois de chaque cote s le premier eft le 
Tranfierfil, le deuxieme eft I'Epineux, (^ le troipeme eft le 






^ 



\ 



mmMk 



"i- 



62. 



Ferticd. Nous napperce^vons dans cette Figure en entier me 
le Tranjyer/al^ duquel nous allons purler. 

Le Muscle tranlverfal du Col. Ce Mufcle eft f^tue 
pre'cifcment a la partie inferieure du Splenius, avec lequel 
il eft ecroicement uni, ce qui le fait confiderer comme 
ecant une portion de ce Mufcle du cote de Torigine, 
mais different par fcs attaches & infertionj fa direction 
eft oblique, on le nomme cependant Tranfverfal : il 
prend Ion origine des Apophyles cpineufes des trois a 
; quatre vercebres fuperieures du Dos, & vient oblique- 



&. 



ment par A^^ apendices tendineufes aux A pophyfes tranf 
verfes des deux ou trois vertebras fuperieures du Col 
ou il smfere avec les Tendons du Releveur de TOmo- 
plate; ici dun cote ce Mufcle eft couvert par fa partie 
lupeneure du grand Coraplexus qui eft rcnverfe, & on 
voit une de fes digitations arcachee \ I'Apophyfe tranf 
verle de la premiere vertebre du Col. Son Congenere au 
contraire eft couvert du c6te de fon infertion par les 
deux Complexus. 

Une Portion de I'Os du Bras. 





■Jt 



I 




k 



rf 



i 






^ 



m. 



SEPTIEME PLANCHE. 



A. 

B. 
C. 
D. 

E. 

F. 
G. 
R 



I. 



^3- 



Id la Tete eft v4e pofte'rieurement , comme dans 
les deux precedentes , & Von voit a decouvert 
les Mufcles droits & les obliques dans leiirs 
vraies Jititations , formant entr'eux tme efpece 
de Bouquet fymmetrife ; on voit aujjt les Fer- 
tebraux du Col a decouvert. 

a j E derrie're de la Teste. 

Les Oreilles, done la droite efl: un pcu renverfee, 
Les Te'gumens. 

Les Sternomasto'idiens coupes a Icurs infertions 
proclie les Apophyfes maftoidcs. 
Les Muscles petits Droits, 

& LES GRANDS DrOITS CH ficuacioH.' 

Les grands Obliqjues, 

& les petits Obliqjues en ficuacion. 

« Ces quaere Mufcles font demontrcs dans la Table 
» pre'cedence , a lac^uelle on peut joindre les fixieme 8c 
» feptiemej pour les connoitre entie'remenc. »» 

SUITE DES MUSCLES DU COL. 

Le Transversal du Col & fes digitations-, il 
a ece' demontre en entier dans la Table precedence ; on 
voic cependanc mieux dans cclle-ci fon iniercion. On 
peuc joindre Tune & I'autre Figure, pour I'entiere con- 
noiflance de ce Mufcle. 

Le Cervical. Ce Mufcle eft ficue' entre I'extre'mite' 
duSacrolombaire &z le petit ComplexuSi ils font (I etroi- 
cemenc appliques Tun a I'autre , qu'ils ne paroiiTenc 
former qu'un feul Mufcle ; il prend Ion origine par des 
■tendons greles des Apophyles tranlverfes des quaere 
vercebres lupericures du Dos, a cote du petit Complexus, 
8c de celles des deux dernieres du Col, Sc s'infere aux 
Apophyfes tranfverfes des vercebres fuperieuies du Col, 
a cote de I'infercion des appendices du Releveur de 
rOmopkce. // efi ici un pea tire pur le has, pour etre mieux 
apperqu Jbus le tTAnfaerfal du CoL 

MUSCLES PARTICULIERS DES VERTEBRES 

D U C O L. 

I^OHS avons deja ditda.ns la. Tahle preccdente^ que le Col 
efi un ajfembU^e de parties ojfeufes que Von nomme Vertebres. 
11 efi a propQs de donner ici une idee Juccincie de ces pieces 
ojp!u/es, finsfirtir cependant du VUn que nous nousfimmes 
propofes, mnis feulement pour l' intelligence des parties ou 
s'inferent Us Mufiles , (^ £oh ils prennent leurs origines. 

I. 1. 5. 4. 5. 6. 7. Les Vertebres que Ton voic dans 
cette Figure, au nombre de dix, comprennent les fept 
vertebres du Col & les trois fupe'rieures du Dos. Les 
chiffres i.i. 3.4. 5. 6. 7. denocent les Apophyfes epineufes 
des fepc verce'bres du Col. Ces Apophyfes le fonc fentir 
dans les perfonnes maigres, & c'eft ce qu'on appelle 
commune'menc le Chapelet, principalemcnc dans celles 
du Dos. Les Apophyfes tranfverfes fonc a cote, a lameme 
diftance qu'elles fe crouvenfdans le nacureli leur nombre 
elt aife a connoitre. 



a. 



H 



65. 



66. 



M. 



De'noce les Apophyfes epineufes des crois vercebres 
fuperieures du Dos. 

Les efpaces qui font entre les Apophyfes epineufes 
des Verce'bres du Col , fonc occupe's par fix pecics Mufcles 
particuliers qui vonc de la partie lacerale de TApophyfe 
epineufe dune verte'bre a I'autre, & fe terminenr a la 
feconde: ils fonc de'montre's ici tres-clairement. 

Les Muscles verte'braux du Col. Ces Mufcles 
ne lone aucre chofe qu'une maffe charnue coriipolee 
d'un nombre infini de plans qui fe fuccedcnc les uns aux 
aucrcs par diiferences attaches qui occupcnc coute le'tcn- 
due de lEpine, place's entre les Apophyfes tranfverles 
& les epineufes ; ils fonc converts au Col par le petit 
Complexus. lis communiquent enfemble, & fe fc'parent 
en diffe'rens plans, dont les uns s'inferent a la naiffance 
de I'Apophyfe epineule , proche I'Apophyfe oblique ^ 
d'autres vonc jufqua I'excre'mite de I'Apophyfe epineufe, 
& d'autres paflenc deux, & quelquefois trois vertebres, 
en donnant de diftance en diftance quelqucs plans. On 
ne peut dans cette partie demontrer leur premier principe , qui \ 
efi a, la. partie pojlerieure de lOs facrum ^ de I'Os des Illes^ 
(gr aux Apophyjes tranjhjerfes des njertebres des Lombes ,■ on 
sen rcferve la demonftration dans la flute de cet outrage. 

L'Epineux Extenseur. Ce Mufcle eft place a la 
partie pofterieure des vertebres fupe'rieures du Dos, &: 
des infcrieures du Col. II occupe I'efpace qui eft encre 
les Apophyfes tranfverfes 8c epineufes, couvcrt du grand 
Complexus 8c de bcaucoup de graifte; dans les Sujets 
d'embonpoinc , il prend Ion origine des Apophyfes tranf- 
verfes des cinq a fix verce'bres fupe'rieures du Dos. (Quel- 
quefois il a des tendons grelles qui fe de'cachent de la 
huicieme & neuvie'me,) 8c des infe'rieures du Col. Les 
diffe'rens plans done il eft compofe, s'inferene aux Apo- 
phyfes epineufes des verce'bres du Col. Il a un trouffeau 
de fibres qui fait comme un corps parciculier, & s'accache 
a lextremice de I'Apophyfe epineufe de la feconde ver- 
tcbre. Ce Mufcle a des connexions avec les petics Muf- 
cles qui fonc fous lui, dies Vertebraux, que nous venons 
de demoncrer, lefquels iervene aulli a I'exeenfion du CoL 

REPETITION DES MUSCLES DE L'OMOPLATE. 

Le Releveur de I'Omoplace, avec fes infertions. 

Dans la cinquieme Table on a donne lademonftracion 
de ce Mufcle ^ on peuc cependanc I'appercevoir dans 
celle-ci & dans la precedence, en diilerence contradion 
& en ficuacion oppofee. Dans la cinquieme Figure on 
voic celui du coce gauche e'carte dans fon infertion , & 
fon attache fur Tangle de TOmoplate allongee. Dans la 
fixieme Figure ils lone cous deux en concradion j ils 
relevant leurs Omoplates, 8c paroiflent tres-forts, 8c dans 
celle-ci au contraire ils font dans un etat naturel , meme 
un peu relache, ils lailfenc comber les Omoplaccs; leu^ 
origines des Apophyfes tranfverfes des vercebres fupe- 
rieures du Col , fe de'couvrent ici d'un cote entre les 
digitations du petit Complexus, 8>c dans I'aucre encre celle 
du tranfverfal du Col, 

REPETITION DES MUSCLES DE LA TESTE. 
Le petit Complexus, On a demoncrc ce Mufcle 



\ 



%■ 



I 




/.. 



n 



N. 
O. 



a la Table precedence ; mais c'cft ici ou on le voic liors 
de {icuation, & Ton voic les fix tendons done on a parle, 
qui provienneuc d,es fix Apophyfes cranfverfes des ■ver- 
cebrcs inferieures du Col, lefquels fe terminenc en une 
feule mafle, qui s'infere derriere I'Apophyfe maftoide, 
au deflbus du Scernomaftoidien : la portion qui vienc 
du Dps, eft coupee. 

Les Extre'mite's pofte'rieures des Clavicules. 

L'Omoplate vue en raccourci d'un coce. 

La Cavite' fur-e'pineufe, avec le Mufcle du mcme 
nom. 



a 

R. 
S. 

T. 
V. 
X. 
Y. 



Le Socis-epineux en partie, de memc queja bafe 
de rOmoplace. 

L'EpiiJE de rOmopIace.\ 

L'AcROMioN joinc avec J'exiremite poftedeure de 
la Clavicule. ' ;, ■» i 

La Base de I'OmopIace un peu incline. "^ i 
L' O s du Bras. 

La Naissance du Coftohyoidien. 
L'Extre'mite' poftcrieure de la premiere Cote. 
Corps Particulier du Mufcle e'pineuxduCol, 
qui s'attache a rextremite epineufe de la feconde vercebre. 



'ii 




n 



) 



iH-' 



mmm 



p^* 



T 



iP 



* - 



f 



^v 



%■ 



i 



f5 









rt! 

fV 




\* 



V. .J 



11 



f7 



t^aafe! 





■^■iif 



? 



I 






HUITIEME PLANCHE. 



^1'. 



68. 



69. 



A. 
B. 

C. 

D. 

E. 

F. 



G. 
H. 

I. 
L. 

M. 



N. 



FIGURE PREMIERE. 

Lii r/f^ renverfee & vue de che, fans la Ma- 

Cboire infirkure., . \ 

STJITE DES MUSCLES DE lA TESTE. 

LE GRAND Droit ancerieur^ en Latin Amuem, 
deuxieme FlechifTeui- de laXace. Ce Mufcle prend 
Ion origine des Apophyfestranfverfes, & un peu du corps 
des fix vercebres inferieures du Col , & fouvenc des fept, 
& vienc s'inferer dans un petit enfoncement qui eft au 
devanc du Condyle de I'.Occipitd. Ces Mufcles ont ete 
un peu dearths , pour fa-ire voir ies difFerens plans de 

fibres c[ui Ies compofenc. / - -/r 

Le petit Droit anterieur, troifleme Flecliineur 
de la Tete. Ce Mufcle prend fon origine de la partie 
anterieure, & un peu laterale de la premiere vertebre 
du Col, & s'infere au devant du Condyle de i'Occipital. 

Le Droit LATERAL. Ce Mufcle prend fon origine 
de I'Apophyfe cranfverfe de la premiere vertebre du Col, 
& s'infepe a la partie laterale & inferieurp de I'Occipital, 
proclie I'Apophyfe maftoide. 

Le Palais dans touce fon etendue. 

Les deux Embouchures pofterieures des Narines, 
qui communiquenc au fond du Gofier. 

La Base du Vomer qui les fepare- 

Les Fosses pterigoides, aveclesailes externes 

& internes qui les formenc. 

L'Avance de I'Occipital. 

Les Fosses zigomatiques , done Tune paroie 
avoir plus d'etendue que I'autre, par la ficuation du 

Sujct. 

L'Apophyse zigomatique a la racine de laqudle 

eft la cavite gleno'ide. 

Les Apophyses styloides relpvees en haut, la 

Tete etant jette'e en arrie're. 

Les Apophyses mastoides. ^ ^ 

Le Sternomastoidien jette de ^ote.^ 

Unb I'uitiiojH Jv i-clul Uu cbte oppole^ porte en 

arriere. 

SUITE DES MUSCLES DU COL. 



Le Scalene FlechifTeur du Col. Ce Mufcle prend 
fon origine par deux maftes charnues; la premiere vient 
de la partie anterieure de la premiere cote. ^ 

La deuxie'me vient de la partie pofterieure de la 
premiere, deuxieme & troifieme cotes par differens plans. 



SVITE DE LA RECAP ITVL AT ION DES MVSCZES. 

MUSCLES DES YEUX. 

LE SopERBE, oLi Rti-EVEUR. Cfift cclui ^ui fait regarder 
avec hauteur. PUnches deuxieme ^ quatrieme. 
L'HuMBLE, ou l'Abbaisseur. C'eft celui qui donne un air 
tiniide, & qui fait regarder laTerre. PUnches fcconde ^quutricmc. 
L'Adducteub., ou le Liieur, appelleBuveur. Ceil: celui qui fait 
regarder dans leVerrequand on boit. Planches feconde& quatrieme. 
L'Abdocteur ou Dedaigneur. C'eft celui qui fait donner des 
regards de me|iris au coin de l'a:il. Planches fcrpnde & quatrieme. 
L F GRAND Obi-iqjje. PUnches fcconde ^ quatrieme. 



o. 



p. 

71 






S. 



T. 
V. 
X. 

z. 



a. 
.W 
c. 
d. 
e. 
f. 

h. 
i. 
1. 

m. 



47. 
4S. 
49. 

JO. 

23. 



L'EspACE entre les deux Maffes cKarnues par ou 
paffenc Ies Nerfs brachiaux, .& les gros vaifleaux du 
meme nom. Ce Mufcle s'infere par pluiieurs appendices 
tendineufes, aux Apopliyfes tranfverles de prefque coutes 
les vertebres du Col, a fendroit duRelevcur de I'Omo- 
plate. 

Le Cote' oppofc, qui ne prefente ^u'une partie de 
la Mafle anterieure. 

Le long PlecliilTeurdu Col Ce Mufcle prend fon ori- 
gine de la partie anterieure du corps de la premiere, 
deuxieme, & quelquefois de la troifieme vertebre du 
Dos , & des fix inferieures du Col. Il eft compofe de 
plufieurs plans, done la diredion eft oblique dans quel- 
ques-uns, & vient s'inferer a I'Apophyfe folide de la pre- 
miere vertebre du Col , qui lui tient lieu de corps. 

Les Vert£bres du Col & les premieres du Dos. 

Les de.ux premieres Cotes, qui paroiffcnt plus 
longues d'un cote .que de lautre, ce qui depend de la 
fituation de la Tete. 

Le premier Os du Sternum , avec les cavites deftinees 
a recevoir les Clavicules. 

DEUXIEME FIGURE. 

Elle reprefeme U Langue hors de fi place. 
Les Muscles Basioglojsses. 
Les Ceratoglosses. 
Les Styloglosses. 

Les Genioglosses. Fvyez. pour ces Mufcles h 
Planche precedente.. 

TROISIEME tlGURE. 

Les Mkhoires approchSes I'une contre Vantrej mues en 

dejfous 

La Voute du Palais. 

Les Ouvertures pofterieures du Nez. 

La PARTiE pofterieure du Vomer qui les fe'pare, 

L'Avance de lOccipitaL 

Les Condyles. 

Le Trou Occipital 

L'Apophyse Styloide. 

L'Apophyse Maftoide. 

D'un cote le Pte'rigo'idien internff. 

Le Pte'rigo'idien externe. 

Du cote oppofe le Pte'rigo idien feul , pour 
voir la direction de les fibres, &: fes attaches. 

VoyeT^ U PUnche troifieme^ pour les origines ^ infertions. 



RECAPITULATIONIS MUSCULORUM CONTINUATIO_ 



MUSCULI OCULORUM. 

QUPERBVS feu Attollens y movet eculum ad ccelttin.Tabulx 

M fectmda & quarta. 

MVMILIS, feu Deprimens^ monet oculum ad tetram. Tabiilas 

fecunda & quarca. 

ADDVCTOR, feu LeBor, aut Eihitorius^ intuituni dingit 

versus Scyphum. Tabulx fecunda & quarca. 

ASDVCTOR^ /t'K Indiyt^tortus ^ diriqit intuitam ad contem- 
plattonem versus pan<um Anpdum. Tabula- fecunda & quarca. 

MAJOR OBLIQJJVS. Tabula; fecunda & quarca. 






<!» 



T 



w 



2 4- 



40. 



41. 



41. 
43' 



44- 

45- 



46. 



2 8. 



^7- 
68. 

57- 
56. 

y8. 

59- 
6o. 



53- 

f4- 
J5- 



71- 

70. 

62, 

GG. 
63. 



'Le petit OBtic^tJE. Ces deux derniers jettenc I'ceil en dehors, 
& le fixent ^ c'efl: ce qu'on faic quand on veuc regarder avec accen- 
tion. Planches feconde ^ quatrieme, 

MUSCLES DU LARINX. 

Le Crjcothyo'idiEn, MufdepropreduLarynx, ainHappelle 
a caufe qu'il prend fon origme de la parcie ancerieure du Cartilage 
CricoUe^ & que fes fibres s'infcrent a la partie infeneure Sc exce- 
rieure de I'aile du Thyrotde. Planche quacrieme. 

Le Cricoarytenoidien pofterieur, ainfi appelle a caufe 
qu'il prend fon origlne des faces poftericures du Crico'ide^ & qu'il 
s'infere a la partie ancerieure de la bale de i'^ryteneidc^ qui fignifie 
£ec d'Ai^dere. Planche quacricme. 

Le Cricoarytenoidien lateral. PUnche quatr'tcme. 

Le Thyraotenoidien propre, appelle ainfi a caufe qu'il 
prend fon ongine du cartilage Thyro'ide, rjui dp-u^Q BoucUer^ & 
qu'il s'infere a la partie pofterieure du cartilage Arytenoid!. Plan- 
che quatrieme. 

L'Aryteno'idien propre. Planche quatrieme. 

Le Hyothyroidien, Mufcle commun, ainfi appelle a caufe 
qu'il pcend fon origine de la partie inferieure de I'Os Hyoide, qui 
fignifie T Grec^ a caufe qu'il a deux pointes de meme figure, 6c 
parce que ce Mufcle s'infere a la partie inferieure de j'aile du 
cartilage rA/rtJ/ij?. Planches feconde, rroilieme & quatrieme. 

Le Sternothyroidien, Mufcle commun, ainfi appelle 
a caufe qu'il tire fon origine de la partie fuperieure 6c interne du 
Stcrf^am^^ & a caufe de fon infercion a la partie inferieure de I'aile 
du cartilage Thyroide. Planches feconde, troifieme Sc quatrieme. 

MUSCLES DE LA TESTE. 

Le STERNOMASTo'iDiEN'FlecMfieur, ainfi appelle d caufe 
qu'il tire fon origine de la partie fuperieure du Sternum ferme, & 
s'infere a la parcie fuperieure de I'A^oiphyfaMa/oide. Planches 
premiere, feconde, troifieme & quatrieme. 

Le grand Droit ou Annuens ^ Flechifleur qui fait faire 
figne de la Tete. Planchc huitUme. 

Le petit Droit antcrieur Flechifieur. Planche huitieme. 

Le petit Droit lateral , Flechiffeur. /'/^ac^e /^aiV/i^;,^^^ 

Le Splenius Extenfeur. Planchh cinquihne. 

Le grand Complexus Extenfeur. Planche fixUme. 

Le petit Complexus Excenfeur. Planche jixieme. 

Le grand Droit Extenfeur. Planches cinquieme ^ fxieme. 

Le petit Droit Extenfeur. Planches cinquieme ^fixieme. 

Le grand Oblique, pour Icsmouvemensde Cote. /'/rfW;^ 
cinquieme Q-fixicme. 

Le PETIT Oblkiue, pour le mame mouvemcnt. PUmhes 
cinquieme Q- Jixieme. 

MUSCLES DE L'aMO PLATE. 

Le Trapese fignifie Quarre, ayanc ies Angles obtus & 
aigus. II eft Releveur par Ies plans fuperieurs, AbbailTeur par Ies 
inferieurs , & Adducleur par Ies plans du milieu. Planche cinquieme. 

Le Rh omboide Abducteur fignifie ^a^w /Wg^/. Planche 
cinquieme. 

Le Releveur propre, die Mufcle de patience, par I'atcitude 
naturelie que I'on prend dans Ies mauvaifes nouvelles, ou a i'abord 
de quelque cho/e qui nous fait de la peine, en relevant Ies deux 
epaulcs enfemble. Planches cinquieme, fixiime (^ feptieme. 

Le petit Perioral ou petit Bentele anterieur^ AbduUeuff fera vii 
^ demontre a la fuite de cet Ouvrap. 

MUSCLES DU COL. 

Le long Fle'chisseur. Planche huitieme. 
L E S c a L e'n E F L e'c H I s s E u R. Planche huitieme. 
Le Transversal Extenseur. Planches cinquieme ^ 
fixieme. 

L'Epineux Extenseur. Planche feptieme. 
Le Cervical ^s.is.Yi^j.xi^. Planche feptieme. 



14. 



40. 



41. 



41. 

43. 



44. 
45- 



57- 

58. 
59- 



Gi, 



34- 
5J- 



71. 
66. 



63. 



m 



MINOR OBZIQVVS. Amho fmul agentes , ducmt icutu,,. 
antrorfum ^- quafi fiifpcnfum tenent, ut in centempUtiane. Tabula 
lecunda & quarta. 



MUSCULI LARYNGI 



S. 



CRICOTHYROJDES. Mufculus proprius Zarynns ftc vo 
catns quia oritur k parte anteriori cartilaginis Cricoidis '^ fi^ras 
tnjerit parti inferiori 6- extcriori Ma Thy rdidis. Tabula quarta. 

CRICOARYT^NOIBES Po/Ierior, fie -vocatus quia.ritur 
ab una parte pafleriori Cricoidis, & inferitur parH anteriori haffs 
Aryci-noidis. Tabula quarta. "^ 

CRICOARyt^NOIBES Lateralis. Tahnh quarta 

THYROARYT^NOIDES Proprius , fie nuncupatus quin 

oritur ^ cartdapneThivdidi, & inferitur parti poftcriori carfda- 
gjnis Arytarnoidis. Ta&sla quarta. 

ARYT^N-OIBES Proprius. TaLula quarca. 

HrOTHYROlDES , Mufculus communis^ fie nuncupatus quia 
oritur i parte inferiori Offis Hyoidis , ^ inferitur parti inferiori 
ala cartilaginis Ttyroidis. Tabula fccunda, tenia 6- quarta, 

STERNOTHYROJBES, Mufc&U communis, ficnuncupatus 
quta oritur k parte fuperiori ^- interna Sterni , d^ inferitur parti 
inferion aU cartilaginis Thyroidis. T ahuU fecunda ^ tenia ^ 
quarta, -^ 

MUSCULI CAPITIS. 

STERNOMASTOIBE-US Flexor, fic nuncupatus quia 
oritur k parte fuperiori Scerni , ©- inferitur parti fuperiori Apo phyRs 
Maftoide^. TabuU prima ^ fecunda.^ tenia ^ quinta. 

RECTUS MA^OR, vel Annuens, Plexor Capitis^ qua R ad 
annucndfim. Tabula odava, 

RECTVS MINOR antiquus^ Flexor. Tabula o6lava 

R EC TVS MINOR lateralis^ i^/wor. Tabula oclava 

SPLENIVS Extenfor. Tabula quinta. 

MAGNVS COMPLEJCVS Extenfor. Tabula kyits. 

PARVVS COMPLEXUS fxfrn^r. Tabula fexta. 

RECTUS MAJOR Extenfor. Tabulx quinta 6c fexta, 

RECTUS MINOR Extenfor. Tabulx quinta ik. fexta. 

MAGNUS O B LI QUU S pro motu quafi tatertorio. Tabula; 
qninca 6c iexta. 

PARVUS OBLIQUVS pro codem motu. Tabula; quinta 6c 
fexta. 

MUSCULI SCAPUL.^. 

1'R^PESIU S diver fo fbrarum csrfu Scapulam attoUere^ dc- 
primerff., 4. retrorfum movere poteft. Tabula quinta. 

RHOMPOIBES Abduitor. Tabula quinta. 

ELEVATOR proprius ., five Mufculus paticntia., oh motum 
naturalem homini , quo per commiferationem fcapulas elcvat. TabuLc 
quinta, fexta &c feptima. 

Parvus Pedoralis, feu Dentatus minor, anterior, Abdudor 
videbitur 6c alias demonftrabitur. 

MUSCULI COLLI. 

ZONGVS i?Z£^OiJ. Tabula oaava. 
SCALENUS i^Zf^OiS. Tabula odava. 
TRANSVERSALIS EXTENSOR. Tabulx quinta 
6c fexta, 

SPINALIS EXTENSOR.i:3.h\x\2L feptima. 
CERVICALIS .E.^r£i/50J2. Tabula feptima. 



\ 

On travaille a donner la fuite de ces Planches Anatomlques , dont le premier EfTai a eu rapplaudilTement 

des Connoiffeurs. 



De rimprimerie de Quillau, a I'Annonciatioa, ly^if. 



>t» 



■ . f .ii 



^ta 



^^■1^^* 



r 





■•t 



4 



■i 




**!(t-.t '.'*■ - .-.■■■fU'-r. 



J